°* Couture *° Ma robe sureau printanière

Robe Sureau

Aujourd’hui, parlons couture ! Je vous présente ma seconde robe Sureau de Deer & Doe, qui m’a donné bien du travail mais qui m’a permis d’apprendre beaucoup !
J’avais réalisé la première dans un petit velours rose, mais je n’ai jamais pu la porter : elle était (et reste) bien trop grande !

Alors pour cette deuxième tentative, je me suis donné toutes les chances de réussir, histoire de ne pas couper mon petit velours imprimé pour rien.
Pour commencer, j’ai pris des cours de patronage, avec pour objectif de comprendre ce que j’avais fait de mal lors de ma première réalisation. Il s’est trouvé que j’avais ajusté entre 2 tailles en prenant les lignes de côtés, sans prendre en compte que le volume se répartit aussi sur les pinces, avec pour conséquence un volume qui remontait vers la poitrine… de quoi faire tenir un bonnet D je pense !

Après avoir étudié ça, nous avons décidé que je prendrai la taille 40, en relâchant un peu les pinces pour élargir le tour de taille. Et là, tout semblait rouler !

Robe Sureau

J’ai donc attendu patiemment que le modjo de la couture se repose sur moi, et j’ai donc fébrilement coupé mon coupon, en taille 40.
Une fois les devants et dos assemblés, j’ai tout de même bâtit les côtés pour vérifier le fit avant de surjeter les assemblages corsage/jupe et donc de compliquer les retouches !
Bien m’en a pris : le fit était bon à la taille et pour la jupe, mais le volume poitrine était encore bien trop important !

La raison : Deer & Doe se base sur un bonnet C en poitrine, et moi… j’en suis loin ! J’ai donc fureté sur internet en quête d’une solution, que j’ai trouvée rapidement puisque Eléonore avait mis à dispo sur le blog un tuto pour réduire le volume poitrine de la Sureau !

Robe Sureau

Me voilà donc partie pour refaire le devant de mon corsage, il me restait heureusement suffisamment de tissu pour recouper mes 2 demis devants et ma patte de boutonnage.
Je me suis donc armée de mon découd-vite, et de ma patience pour défaire mon corsage initial et récupérer les parementures et le dos.

Robe Sureau

Pour le zip, j’ai choisi d’en poser un invisible, je trouve que ça fait plus propre (et surtout, avouons le, je n’ai pas trouvé de zip coordonné à mes couleurs !)

Une fois le devant recousu, tout a été sur des roulettes. J’étais tellement contente lors de mon essayage final ! Enfin une robe où le volume poitrine est bon ! Alors oui, mon encolure baille encore un peu, et là se profile déjà une 3ème sureau, puisque en écrivant cet article je suis tombée sur un tuto de Ivanne S pour réajuster une encolure trop lâche !

Robe Sureau

Certaines d’entre vous diront que c’est une belle prise de tête et que ça n’en vaut pas la peine ! Je pense de mon côté que ce que j’apprends en ce moment est précieux, et me permet d’ajuster mes patrons afin que mes vêtements me mettent en valeur. Une manière d’assumer ma propre morphologie, et de me sentir bien avec moi-même !

Robe Sureau

2 comments

Laisser un commentaire